Aïgue marine

L'aigue-marine qui aurait été ramenée du trésor des nymphes par les hippocampes sur les rivages est une pierre fine ou semi-précieuse appartenant à la famille des béryls tout comme l'émeraude. On la reconnaît facilement à sa couleur bleue azur évoquant l'eau de la mer qui s'explique par la présence de fer. Bien que dure, l'aigue-marine est fragile et sensible aux chocs. Sa dureté est de 7,5 à 8 et sa densité comprise entre 2,68 à 2,74. Sa couleur est homogène, bien répartie et transparente. On dit que l'aigue-marine est dichroïque c'est-à-dire qu'elle peut être bleue ou incolore suivant l'angle de vue. Elle peut varier du bleu très pâle et presque inexistant, au bleu vert, jusqu'au bleu profond le plus prisé. En effet, plus elle est foncée et plus elle a de la valeur. C'est pourquoi la plupart des pierres du marché sont chauffées afin de rehausser leur couleur et que la nuance verte est quant à elle le plus souvent éliminée de la même manière. Une trop forte chaleur peut cependant les rendre incolores. Les plus belles aigues-marines proviennent du Brésil dans les pegmatites granitiques et les graviers alluvionnaires. On en trouve aussi en Russie, en Afrique de l'Est, au Pakistan, au Nigeria, ainsi qu'en France (Haute-Vienne et Loire-Atlantique) bien que moins nombreuses. Traditionnellement, cette pierre serait le porte-bonheur des navigateurs. Aucun d'eux ne quitterait la terre sans en porter sur lui pour se protéger des fureurs de l'océan. Elle aurait de plus, les propriétés de calmer les angoisses et faciliterait la communication entre les individus et plus largement l'expression créative qu'elle soit littéraire ou artistique. Sur le plan physique, elle aurait des effets bénéfiques sur les inflammations de la gorge, sur les reins et sur les douleurs dentaires.

Aïgue marine

Sorry for the inconvenience.

Search again what you are looking for